Revenir au site

Arrêtez les bonnes résolutions!

Avez vous choisi vos bonnes résolutions pour l'an prochain ? L'éternelle question de fin d'année.

Evidemment vous allez y répondre, parce que vous avez envie de croire qu'un changement de date peut suffire pour modifier de vieilles habitudes. Telle une baguette magique, le changement d'année suffirait-il pour faire du sport 3 fois par semaine, arrêter de fumer, perdre 5 kilos ? Les bonnes résolutions des années précédentes n'ont pas été tenues ? Peu importe, me direz-vous, cette année c'est différent. Je suis vraiment motivé! Ce n'est qu'une question de volonté après tout.
Ah, si seulement cela suffisait... mais non. Au bout de 15 jours, 50 % d'entre vous auront perdu le fil et renoué avec les anciennes habitudes. Au bout d'un mois, si nous comptons 10 % de bonnes résolutions tenues, ce sera exceptionnel.
Les bonnes résolutions CA NE MARCHE PAS.
Pourquoi est-ce qu'un événement extérieur, un changement de chiffre sur un calendrier, pourrait avoir une influence sur vos habitudes ? Vos actes sont générés par des pensées, des croyances. Bien souvent ces croyances, bien installées jouent "contre vous" et vous ne vous autorisez pas à changer.

Quelques exemples : Vous voulez faire du sport régulièrement? Comment faire alors qu'une petite voix dans votre tête vous répète que vous n'avez jamais été sportif. Une autre voix vous rappelle peut être que ce serait égoïste de prendre ce temps pour vous, Vous avez envie de changer de travail? Mais alors que vous allez vous lancer, le changement fait tellement peur. Vous avez toujours appris à privilégier la stabilité. Comment faire alors ?

Le changement d'année n'est certes pas une baguette magique, mais j'ai une bonne nouvelle : le magicien c'est vous !
Puisque vos actes sont la concrétisation de vos pensées, vous pouvez agir sur tout cela. . Que ce soit pour un petit changement comme ralentir le chocolat ou un gros projet comme un déménagement, vous avez probablement des freins intérieurs qui vous ont empêché jusqu'à présent de passer à l'action. En travaillant sur votre discours intérieur, en "ramollissant" certaines de vos croyances limitantes, vous serez à même de faire de nouveaux choix et de développer de nouveaux comportements.

Par exemple, une personne qui n'arrive pas à quitter son emploi ("je suis nul, on ne voudra pas de moi") pourra travailler sur sa confiance en elle pour identifier de nouveaux messages plus porteurs ("j'ai des compétences, mon futur employeur a de la chance").

Alors, promis cette année et les suivantes, le changement c'est vous et peu importe le moment. Que ce soit un 27 décembre ou un 15 février, le plus important ce sera de remonter aux sources de vos comportements pour travailler dessus et changer en profondeur ces petites voix internes qui ne vous conviennent plus.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly